lundi 2 janvier 2023

Ligne de terre

Horizon droit, sinuant allègrement, une nature chaotique. Il a tracé notre chemin, nous avons grandi à travers lui, au creux de ses mains. Séparation de la terre qu’il grattait et du ciel qu’il caresse à présent et demain. Le passé, le futur, il y a un an, en face, l’éternité, énigmatique.   La vision, le toucher, l’odeur, volatilisés, naissance des sensations pures. Terre, matière ou forme où l’être humain vit et s’en inonde. Immensité de l’espace abstrait, ou planète ronde Vide et plein comme notre cœur sans usure.   Silhouettes, ombres, glissant, dansant avec le paysage. Qui est chair, qui est végétal ? Pastel, douceur, foisonnement de couleurs, unilatérale, Végétation, arborescence sur un sol rocheux éternel, sans âge.

mardi 11 octobre 2022

portivy

Portivy Cette fameuse promenade le long de la côte sauvage, la dernière fois, je n'avais pas le même âge. « Portivy » ou le berceau de mon adolescence. La maison de Lisa, lieu précieux de notre insouciance. La jetée, le carrelet, l'effervescence, la fête des pêcheurs. Jean, Alexandre, la bande des filles, la fraîcheur de notre jeunesse, les folies sans peur. Des couchers de soleil indescriptibles, magiques. Retour sur ces traces, ces sensations, avec ce même regard hypnotique. J'avais envie de faire découvrir un jour ce bijou à mon fils. Lui faire ressentir les vibrations uniques et incroyables de cet abysse. Le port, les voiliers, les cafés, les embruns, le vent, cette lumière, le brouillard. La plage de Port blanc, le « tir bouchon », les vagues, le sable doux, comme une œuvre d'art. Surréalisme. Le passé jongle avec le présent. Un bateau navigue dans mon café soluble et brillant. Nos tentes, le réchaud, le flottement, la maison et sa fenêtre au loin, la musique évaporée. Nos orteils immergés, les marées salées, la crêpe sucrée, nos yeux mouillés. Le magasin « Les dunes », les bières à « L'annexe » meilleures que n'importe où ailleurs. Ces retrouvailles d'adulte ont caressé avec beaucoup de saveur ces souvenirs si précieux

lundi 15 août 2022

Rendez vous

Rendez-vous mercredi 14h45 chez le dentiste. Un autre jour à une autre heure chez un orthophoniste. Un ophtalmo, un ORL, une échographie, un scanner du cerveau ! Chez le médecin , un magnétiseur, au laboratoire d'analyses, un dermato. Lundi chez l'Ostéopathe, mardi au centre de vaccination, vendredi rencontrer ce grand psychologue, Samedi une mammographie, jeudi au centre optique, dans un an le gynécologue. Des moments qui prennent du temps sur le nôtre si rare et si précieux. Des attentes de résultats qui peuvent créer des nœuds. La peur, l'angoisse, l'indicible, le mystère, l'interrogation. L'injustice, l'étonnement, le soulagement, l'indignation. Emotions, entrelacs, couleurs, respirations,apaisement. Cellules, astres, planètes, méditation, événement. Transformer ces moments éprouvants en couleurs, en formes abstraites, en danses, en vagues, en énergies, en sombres masses ou en douce palette.

lundi 13 juin 2022

La valise verte

Souvenirs sur papier depuis mon premier appareil photo, j'avais 13 ans. Photos floues, coupées, cadrage maladroit, visages souriants. Images cornées, des visages pâles que le soleil a trop caressé sur un mur de salle de bain. Voyage dans mon passé, petits grains de sable, effleurés par bien des mains. Clichés d'anniversaires, de vacances, de nouveaux nés, des noëls, des fêtes d'adolescence, ma sœur et ses poupées. Dessins de ces instants, se raconter des souvenirs, la pensée s'évade et des formes abstraites sont dévoilées. Mes premiers développements en noir et blanc. Des amis devenus gris. Une mer teintée de neige. Couleurs édulcorées à présent des tirages numériques, images se succédant comme un arpège. Un instantané renvoie une émotion physique, une odeur, une chanson, le son d'une voix, une époque, un goût, une histoire d'amour. Photos sur le vif ou posées, de groupes ou de cette silhouette disparue, un sourire forcé, un discours. Les petits devant, les grands derrière, l'oiseau va sortir. Des myriades de bougies faisant défiler les années, dans cette valise chacun va grandir. La main se promène et pêche ces poissons du passé. Damier invertébré ou totalement annexé. Le cœur qui bat devant ce visage brillant, Le couvercle se referme sur ces souvenirs si présents.